Logo ARTERRE

ARTERRE

Qu’est-ce que L’ARTERRE?

L’ARTERRE est un service de maillage axé sur l’accompagnement et le jumelage entre aspirants-agriculteurs et propriétaires. Il privilégie l’établissement de la relève par la reprise de fermes (qui n’ont pas de relève identifiée), l’acquisition ou la location d’actifs, et la mise en place de partenariats afin d’assurer la pérennité des entreprises et du patrimoine agricole au Québec.

Visionnez leur vidéo promotionnelle .

L’ARTERRE est complémentaire aux réseaux d’accompagnement et aux services actuellement offerts.

L’ARTERRE contribue à la vitalité des communautés et à l’occupation du territoire par :

  1. le développement et le maintien du dynamisme agricole des régions en réalisant des jumelages qui mèneront à des entreprises agricoles durables;
  2. la valorisation de nouvelles opportunités entrepreneuriales et économiques;
  3. le soutien de l’établissement et de la reprise d’entreprises agricoles;
  4. le développement et le partage de connaissances utiles aux démarches de maillage, à l’établissement de la relève et au transfert de fermes non apparentés.

Les scénarios d’établissement possibles sont très diversifiés :

  • le démarrage de nouvelles entreprises par l’acquisition ou par la location d’actifs;
  • des partenariats d’affaires pour l’exploitation ou pour l’acquisition;
  • l’identification d’une relève potentielle ou d’un cédant pour le transfert d’une entreprise agricole.

Les services de maillage s’adressent aux clientèles suivantes :

  • les aspirants-agriculteurs qui veulent s’établir en agriculture, qu’ils soient issus du milieu agricole ou non;
  • les producteurs agricoles n’ayant pas de relève, qui souhaitent se retirer et qui veulent assurer la continuité de leur entreprise par l’exploitation de leurs actifs par une relève;
  • les propriétaires fonciers qui souhaitent valoriser leurs terres et leurs actifs.

Mode de fonctionnement

Le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) assume la coordination provinciale du service L’ARTERRE. L’équipe de coordination accompagne les régions dans le déploiement de leur service local de maillage. Le CRAAQ développe et gère les outils Web et la base de données centrale. Il apporte le soutien et la formation nécessaires aux agents de maillage tout en veillant à l’harmonisation et à la qualité des services pour tous. De plus, le CRAAQ effectue la promotion provinciale du service.

Aux niveaux local et régional, les services de L’ARTERRE sont offerts par une MRC adhérente, par un regroupement de MRC ou par une organisation qui se dote d’un agent de maillage au sein d’un territoire donné. L’agent de maillage offre des services de recrutement, d’évaluation et de préparation des candidats, de repérage et de mise en relation de ces derniers, de précision des éléments pouvant influer sur la conclusion d’une entente d’affaires, ainsi que de référencement de ressources professionnelles.

Origine et historique du projet

L’essor de L’ARTERRE résulte de la fusion de deux projets novateurs : Banque de terres agricoles mise sur pied par la MRC Brome-Missisquoi et Banque de fermes créée par le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA). Ces projets visaient à faciliter l’accès de la relève agricole à des fermes actives ou à des terres inutilisées. Cette fusion a été rendue possible grâce à un financement du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, en vertu de l’entente Canada-Québec Cultivons l’avenir 2, et du Secrétariat à la jeunesse, en relation avec la stratégie d’action jeunesse 2016-2021. Par cette fusion, les partenaires du projet ont souhaité intégrer les forces du milieu et développer un climat de collaboration en confiant au CRAAQ la coordination du service provincial de L’ARTERRE.

Pourquoi le nom L’ARTERRE?

L’ARTERRE fait référence;

Au coeur

À la passion

À la terre

À ce qui est vivant

Le nom évoque un chemin qui permet aux candidats de concrétiser plus rapidement leur rêve. L’ARTERRE est nécessaire à la santé du milieu agricole et permet de concrétiser des projets entre les aspirants et les cédants, assurant la transmission des terres, des entreprises agricoles et des actifs d’une génération à l’autre.

Bilan