Conseils de prévention

Suivez-nous chaque semaine sur Facebook!

Bonne nouvelle! Nos capsules hebdomadaires de prévention des incendies furent récipiendaires du prix Triangle Jaune de l’ATPIQ. Merci de nous suivre régulièrement!

Changement d’heure

Profitez de la tournée de remise à l’heure de vos horloges pour remplacer les piles de vos avertisseurs de fumée et avertisseurs de monoxyde de carbone. Favorisez les fabricants de piles alcalines de bonne réputation. Les avertisseurs sont à remplacer car ils ont atteint leur date de péremption? Offrez-vous la tranquillité d’esprit avec des dispositifs à pile longue durée sans remplacement. Vérifiez également les avertisseurs de fumée à double alimentation (électrique et pile). Leurs piles doivent être remplacées à la même intervalle que ceux à pile seulement.

Faites des provisions de piles!

Cette semaine, lors de vos emplettes, pensez à renouveler votre inventaire de piles en prévision du prochain changement d’heure.

Les avertisseurs de fumée et avertisseurs de monoxyde de carbone fonctionnent pour la plupart avec des piles 9v. Utilisez que des piles alcalines de marques de bonne réputation. Lors du remplacement, assurez-vous du respect des polarités de la pile et faites un test à l’aide du bouton prévu à cet effet pour vérifier le bon fonctionnement de l’appareil.

Achetez des piles pour chacun des avertisseurs. On devrait en retrouver un par étage. L’achat d’emballages multiples pourraient être alors avantageux.

Les avertisseurs électriques ne doivent pas être négligés. Ils incorporent une pile de secours pour les pannes électriques. Vérifiez cette pile et remplacez-la au besoin.

Les instructions des avertisseurs de fumée et/ou des avertisseurs de monoxyde de carbone se retrouvent sur les sites internet des fabricants. En cas de doute, téléchargez les manuels d’instructions et procédez tel qu’expliqué par les manufacturiers.

Nous changerons l’heure le 1er novembre prochain pour revenir à l’heure normale de l’Est. Vous serez alors sollicité à changer les piles de vos avertisseurs par la même occasion.

Feux à ciel ouvert

Le Service intermunicipal de sécurité incendie de Ville Saint-Pascal désire rappeler aux citoyens qu’il est interdit de faire des feux à ciel ouvert, de type feu de camp ou feu d’abattis, en tout temps, en toutes circonstances et en tout lieu. Seuls, les feux contenus dans un foyer extérieur conforme (avec cheminée et pare-étincelles) sont autorisés sur des terrains privés et en respectant les normes de dégagement de 3 m de la limite d’un terrain et de 6 m d’un bâtiment.

Compte tenu de la situation de pandémie de la Covid-19, la délivrance de permis de brûlage est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Cette suspension vise à préserver la capacité opérationnelle du Service intermunicipal de sécurité incendie durant la pandémie, et ce, en limitant les risques de propagation du virus lorsque les pompiers répondent à des alertes. Nous devons malheureusement intervenir trop souvent pour éteindre des feux non autorisés.

Pour vous débarrasser de vos résidus de jardins, feuilles mortes et branchages, optez pour la solution écologique de les apporter aux dépôts des Écocentres du Kamouraska.

CONCOURS POUR LA SEMAINE DE PRÉVENTION DES INCENDIES !!!

À gagner : un jeu de construction Lego!

Pour participer, vous devez:

  • Télécharger ou imprimer le coloriage ci-dessous,
  • Ajouter une photographie du coloriage complété en commentaire à la publication du concours sur la page Facebook de la ville.

Le concours est ouvert aux familles résidentes des municipalités desservies par le Service intermunicipal de sécurité incendie de la Ville de Saint-Pascal, soit ;

  • Saint-Pascal,
  • Saint-Bruno,
  • Sainte-Hélène,
  • Saint-Germain,
  • Kamouraska
  • Saint-Philippe-de-Néri.

    Des preuves de résidences peuvent être exigées.

Fin du concours le 16 octobre à midi, bonne chance!

Semaine de la prévention des incendies 2020

Suivez nos publications quotidiennes entre le 4 et le 10 octobre sur la page Facebook officielle de le Ville de Saint-Pascal!

Préparez-vous à la Grande Secousse!

Le 15 octobre 2020 à 10 h 15, des milliers de personnes au Québec vont « se baisser, s’abriter et s’agripper » lors de la Grande Secousse du Québec, le plus grand exercice de préparation aux séismes à se tenir dans la province!

Tout le monde est invité à y participer ou à planifier un exercice d’une plus grande ampleur!

Le Québec est situé dans une zone reconnue pour son activité sismique importante : quelque 200 secousses sont enregistrées annuellement dans cette région. La menace d’un grand tremblement de terre au Québec est bien réelle.

Tous les citoyens doivent se préparer. Tel est l’objectif de l’exercice de la Grande Secousse. Le but est d’empêcher qu’un tel sinistre donne lieu à une catastrophe de grande envergure.

Votre participation peut se résumer à trois étapes :

  1. Au moment de l’exercice, baissez-vous au sol, abritez-vous sous une table ou un bureau et agrippez-vous solidement au meuble comme s’il y avait un vrai tremblement de terre. Restez dans cette position au moins 60 secondes. Il faut vous exercer pour savoir comment vous protéger si un tremblement de terre se produisait.
  2. Tout en restant à l’abri, regardez autour de vous et imaginez la scène si un vrai tremblement de terre venait de se produire. Qu’est-ce qui risquerait de vous tomber dessus? Quels seraient les dommages? Quelles seraient les répercussions du séisme dans votre vie quotidienne?
  3. Exercez-vous aussi à faire ce que vous ferez une fois les secousses terminées.

 Tout le monde est invité à participer : les citoyens, les familles, les entreprises, les établissements scolaires, etc.

 Le 15 octobre 2020 à 10 h 15, participez au plus grand exercice de préparation aux tremblements de terre de l’histoire du Québec!

En savoir plus : https://www.grandesecousse.org/quebec/

Rappel aux citoyens

Rappel aux citoyens ciblés par le programme d’auto-inspection. N’oubliez pas de transmettre votre bilan d’inspection d’ici le 5 octobre. Les retardataires pourront être recontactés par lettre ou par téléphone après l’échéance.

La tournée complète d’une résidence prend moins de 20 minutes. Nous vous suggérons de la faire en famille pour sensibiliser les jeunes à la prévention des incendies.

Pour toute demande d’informations ou pour participer volontairement au programme d’auto-inspection, communiquez avec le Service intermunicipal de sécurité incendie au 418 492-2312 poste 241. Merci de votre collaboration.

Personne nécessitant une aide particulière

Afin d’agir encore plus efficacement lors d’intervention d’incendie d’unité de logement, le Service intermunicipal de sécurité incendie de Ville Saint-Pascal invite les citoyens ayant des limitations ou handicaps à communiquer leurs conditions au service de sécurité incendie. Cette information sera inscrite dans le dossier adresse de la centrale 9-1-1 afin de dresser un bottin d’adresses fidèle à la réalité terrain.

Lors d’appel pour le lieu de résidence d’une personne inscrite au programme de soutien aux personnes nécessitant une aide particulière (PNAP), la centrale communiquera l’information de cette personne au service de sécurité incendie afin de permettre aux pompiers de prioriser l’évacuation sécuritaire de cette personne.

Il suffit de téléphoner au service de la prévention pour faire inscrire le nom de la personne, sa condition de mobilité et la localisation de sa chambre. Le service de jumelage de l’identification d’une personne nécessitant une aide particulière à une adresse civique est un service gratuit. Pour s’inscrire, communiquez avec les services de la prévention au 418-492-2312 poste 241.

Programme d’auto-inspection 2020

Programme d’auto-inspection 2020

Chaque année, les pompiers du Service intermunicipal de sécurité incendie de Ville Saint-Pascal procèdent à des visites de prévention à domicile. Compte tenu de la situation actuelle de pandémie, nous sommes dans l’obligation de de modifier notre manière de faire afin de respecter les mesures d’hygiène décrétées par les instances gouvernementales.

Dans la semaine du 6 septembre, les citoyens des adresses planifiées en visite de prévention de l’automne 2020 recevront une lettre et une grille d’auto-inspection pour vérifier leur matériel de protection des incendies. Nous sollicitons donc votre aide à participer à cette mission. La tournée complète d’une résidence prend moins de 20 minutes. Nous vous suggérons de la faire en famille pour sensibiliser les jeunes à la prévention des incendies.

Pour toute demande d’informations ou pour participer volontairement au programme d’auto-inspection, communiquez avec le Service intermunicipal de sécurité incendie au 418 492-2312 poste 241.

Portes protégeant les moyens d’évacuation

Les cages d’escalier des immeubles sont conçues de manière à permettre une évacuation sécuritaire vers l’extérieur. De ce fait, pour leur assurer une intégrité maximale, des portes à fermeture automatique sont installées sur chaque étage.

Il est dangereux de bloquer ces portes en position ouverte à l’aide de coin de bois ou de béquilles. Advenant un incendie, la cage d’escalier se remplirait de fumée et compliquerait l’évacuation des occupants en plus de modifier le comportement attendu des fumées et des flammes pour les intervenants.

Seules les retenues magnétiques reliées au système d’alarme incendie sont autorisées comme dispositif de maintien de porte en position ouverte. Lors d’une alarme incendie, les portes seraient alors libérées et se refermeraient complétement pour protéger le moyen d’évacuation.

Source: Service intermunicipal de sécurité incendie de Ville Saint-Pascal

Ramonage des cheminées

Qu’il s’agisse d’un système au combustible solide (bois) ou liquide (mazout), les cheminées, tuyaux de raccordement et conduits de fumée doivent être inspectés et ramonés aussi souvent que nécessaire pour éliminer les accumulations dangereuses de dépôts combustibles. La présence de dépôts de suie ou de créosote de plus de 3 mm d’épaisseur sur la paroi intérieure d’une cheminée indique qu’il faut procéder immédiatement à un ramonage.

Disposer d’un avertisseur de fumée périmé

Il peut être embêtant pour un citoyen de savoir comment bien se départir d’un avertisseur de fumée périmé. Bien que l’appareil soit composé d’un habillage de plastique, est-il recyclable pour autant?

D’une manière scientifique d’aborder la réflexion, il faut également prendre en considération que ces appareils ont des composantes radioactives -en faible quantité – mais suffisamment grandes pour que les fabricants en fassent mention.

Les détecteurs de fumée à chambre d’ionisation contiennent une source radioactive scellée.  Toutefois, les détecteurs de fumée font partie de la liste des matières exclues de la définition de matières dangereuses qui apparaît dans le Règlement sur les matières dangereuses. Ainsi, les détecteurs de fumée n’ont pas à être gérés en tant que matières dangereuses.

La manière appropriée de se débarrasser d’un avertisseur périmé est de l’envoyer aux ordures ménagères.

L’élimination des détecteurs de fumée par les citoyens se fait de façon sporadique, ce qui contribue à une bonne dispersion des sources radioactives dans les sites d’enfouissement. Une élimination en quantité dispersée ne présente aucun danger pour la santé publique et l’environnement.

On doit disposer d’un avertisseur de fumée intégralement en y retirant seulement sa pile. Il serait une bonne précaution d’isoler les bornes des vieilles piles 9 volts avec du ruban électrique pour éviter les contacts pouvant créer une surchauffe ou un début d’incendie. Les piles usagées doivent être laissées dans les récupérateurs du programme Recyc-Québec dans les endroits publics.

Pour les avertisseurs à pile scellée, il faut suivre les directives du fabricant pour désactiver la pile, une étape rapide à faire avec un tournevis. Il pourrait être dangereux de l’envoyer au rebut avant d’avoir fait cette procédure.

Puisque l’argumentation scientifique est, entre autres, basée sur une élimination sporadique par les citoyens, il NE convient PAS de ramasser des avertisseurs de fumée lors de collectes de déchets dangereux domestiques ou de les envoyer dans les écocentres, car cela contribue à les concentrer plutôt qu’à les disperser. Il est par ailleurs recommandé de ne pas éliminer plus de 10 avertisseurs à la fois.

Source : Bulletin technique du Ministère du Développement durable, Environnement et Parcs.

Péremption des avertisseurs de fumée

Remplacez les avertisseurs selon les recommandations du fabricant, généralement aux dix ans. La date de fabrication ou d’expiration est indiquée sur le boîtier. En l’absence d’une telle date, ne prenez aucun risque, remplacez immédiatement l’appareil.

On doit disposer d’un avertisseur de fumée intégralement en y retirant seulement sa pile. Il serait une bonne précaution d’isoler les bornes des vieilles piles 9 volts avec du ruban électrique pour éviter les contacts pouvant créer une surchauffe ou un début d’incendie. Les piles usagées doivent être laissées dans les récupérateurs du programme Recyc-Québec dans les endroits publics.

Pour les avertisseurs à pile scellée, il faut suivre les directives du fabricant pour désactiver la pile, une étape rapide à faire avec un tournevis. Il pourrait être dangereux de l’envoyer au rebut avant d’avoir fait cette procédure.

Interdiction de faire des feux à ciel ouvert

Tel que stipulé au Code de sécurité routière du Québec, le conducteur d’un véhicule routier ou d’une bicyclette doit céder le passage à tout véhicule d’urgence dont les signaux lumineux ou sonores sont en marche, en réduisant la vitesse de son véhicule, en serrant à droite le plus possible et, si nécessaire, en immobilisant son véhicule. (article 406)

Sur les lieux d’une intervention, ne franchissez pas les banderoles. Si elles ne sont pas encore installées, n’allez pas au-delà du véhicule d’incendie le plus éloignée de la scène. En entrant dans un périmètre d’opération, vous vous exposez au risque toxique des fumées d’incendie ou à des risques de blessures par le déplacement des unités d’intervention. Des véhicules de police ou du ministère des transports peuvent être positionnées pour contrôler les allées et venues sur les lieux d’un sinistre. Respectez les directives de nos partenaires !

Le Service intermunicipal de sécurité incendie de Ville Saint-Pascal désire rappeler aux citoyens et gens de passage dans notre région qu’il est interdit de faire des feux à ciel ouvert, de type feu de camp en tout temps, en toutes circonstances et en tout lieu. Seuls, les feux contenus dans un foyer extérieur conforme (avec cheminée et pare-étincelles) sont autorisés sur des terrains privés et en respectant les normes de dégagement prescrites par règlement.

Dans les conditions actuelles propices aux feux de forêt, il est facile de perdre rapidement le contrôle de feu de camp mal contrôlé ou mal éteint. En effet, plus de la moitié des incendies survenus depuis le début du printemps ont été causés par la perte de contrôle d’un brûlage de rebuts ou de matières résiduelles faits par des résidents.

Ce rappel de l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert vise, également, à préserver la capacité opérationnelle du Service intermunicipal de sécurité incendie durant la pandémie, et ce, en limitant les risques de propagation du virus lorsque les pompiers répondent à des alertes.

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) peut émettre des levées d’interdiction de feu à ciel ouvert mais ces levées n’autorisent pas les feux de camp sur le territoire de la MRC de Kamouraska. La réglementation incendie de la MRC de Kamouraska a préséance sur les autorisations et communiqués de la SOPFEU.

La collaboration de tous est essentielle pour que l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert soit respectée.

La prévention des incendies en camping

Munissez votre roulotte de matériel de protection incendie avant votre départ. Si elle en est déjà équipée, remplacez les piles de votre avertisseur de fumée et du détecteur de monoxyde de carbone/fuite de propane avant votre première nuitée en camping. Ne négligez pas l’extincteur portatif; l’aiguille de pression doit être en position verte. Contacter votre assureur afin d’avoir une couverture de biens et responsabilité suffisante, surtout si vous voyagez hors du Québec. Sur la route, vérifiez à chaque arrêt les pneus et les pièces de roulement de l’ensemble du véhicule routier. Le conducteur doit aussi porter une attention particulière à la température du moteur et de la transmission lors du trajet, surtout en région montagneuse.

Bonne route et bonnes vacances!

Disposer d’un avertisseur de fumée périmé

Obligations du propriétaire et du locataire de logement

Le propriétaire doit installer dans le logement ou la résidence en location, un avertisseur de fumée à chaque étage, y compris au sous-sol. Il doit remplacer les appareils défectueux ou périmés.

Le locataire doit maintenir les appareils en fonction et veiller à leur entretien (changement des piles).  Le locataire doit signifier à son propriétaire toutes défectuosités des appareils et leurs péremptions.

Les obligations du propriétaire ne se limitent pas aux avertisseurs de fumée. Dans certaines circonstances, le logement devrait être muni d’un avertisseur de monoxyde de carbone et d’un extincteur à poudre chimique polyvalente. Pour contacter le service de prévention des incendies; 418 492-2312 poste 241.

Il peut être embêtant pour un citoyen de savoir comment bien se départir d’un avertisseur de fumée périmé. Bien que l’appareil soit composé d’un habillage de plastique, est-il recyclable pour autant?

D’une manière scientifique d’aborder la réflexion, il faut également prendre en considération que ces appareils ont des composantes radioactives -en faible quantité – mais suffisamment grandes pour que les fabricants en fassent mention.

Les détecteurs de fumée à chambre d’ionisation contiennent une source radioactive scellée.  Toutefois, les détecteurs de fumée font partie de la liste des matières exclues de la définition de matières dangereuses qui apparaît dans le Règlement sur les matières dangereuses. Ainsi, les détecteurs de fumée n’ont pas à être gérés en tant que matières dangereuses.

La manière appropriée de se débarrasser d’un avertisseur périmé est de l’envoyer aux ordures ménagères.

L’élimination des détecteurs de fumée par les citoyens se fait de façon sporadique, ce qui contribue à une bonne dispersion des sources radioactives dans les sites d’enfouissement. Une élimination en quantité dispersée ne présente aucun danger pour la santé publique et l’environnement.

On doit disposer d’un avertisseur de fumée intégralement en y retirant seulement sa pile. Il serait une bonne précaution d’isoler les bornes des vieilles piles 9 volts avec du ruban électrique pour éviter les contacts pouvant créer une surchauffe ou un début d’incendie. Les piles usagées doivent être laissées dans les récupérateurs du programme Recyc-Québec dans les endroits publics.

Pour les avertisseurs à pile scellée, il faut suivre les directives du fabricant pour désactiver la pile, une étape rapide à faire avec un tournevis. Il pourrait être dangereux de l’envoyer au rebut avant d’avoir fait cette procédure.

Puisque l’argumentation scientifique est, entre autres, basée sur une élimination sporadique par les citoyens, il NE convient PAS de ramasser des avertisseurs de fumée lors de collectes de déchets dangereux domestiques ou de les envoyer dans les écocentres, car cela contribue à les concentrer plutôt qu’à les disperser. Il est par ailleurs recommandé de ne pas éliminer plus de 10 avertisseurs à la fois.

Source : Bulletin technique du Ministère du Développement durable, Environnement et Parcs.

Rappel aux citoyens

“Rappel aux citoyens ciblés par le programme d’auto-inspection. N’oubliez pas de transmettre votre bilan d’inspection d’ici le 8 juin. Les retardataires pourront être recontactés par lettre ou par téléphone après l’échéance. Merci de votre collaboration.”

Message aux occupants des unités d’habitation ciblés par le Programme d’auto-inspection des incendies. N’oubliez pas de faire votre vérification de votre matériel de protection incendie et de faire suivre le bilan au Service de la prévention d’ici le 8 juin. Nous comptons sur votre collaboration!

La tournée complète d’une résidence prend moins de 20 minutes. Nous vous suggérons de la faire en famille pour sensibiliser les jeunes à la prévention des incendies.

Pour toute demande d’informations ou pour participer volontairement au programme d’auto-inspection, communiquez avec le Service intermunicipal de sécurité incendie au 418 492-2312 poste 241. Ça va bien aller!

______________________________________________________________________________

Risque d’incendie dans les champs

INSTALLEZ DES EXTINCTEURS D’INCENDIE PORTATIFS ET MAINTENEZ-LES EN BON ÉTAT DE FONCTIONNEMENT!

Vous devriez aussi avoir des extincteurs sur toutes les machines et sur l’équipement mécanique. Veillez à ce que les membres de la famille et les employés de la ferme sachent où se trouvent ces extincteurs et comment les utiliser. Inspectez vos extincteurs régulièrement et rechargez-les au besoin. Nous recommandons des extincteurs à poudre chimique plutôt qu’à eau pour éviter le gel.

Lors de travaux dans les champs, le conducteur de la machinerie devrait être en mesure de contacter les services d’urgence avec un téléphone cellulaire et être capable de donner sa localisation ou la manière pour emprunter le chemin d’accès pour les intervenants.

Dès l’apparition de flammes, faites le 9-1-1!

______________________________________________________________________________

L’Écocentre branches et feuilles mortes

L’Écocentre de Saint-Pascal, situé au 236, avenue du Parc, est ouvert les mercredis, vendredis et samedis, de 8 h à 16 h jusqu’au 2 novembre 2019. C’est l’endroit idéal pour vous débarrasser de vos branches d’arbre, les feuilles mortes, le gazon coupé et les résidus de jardin. Ils acceptent également les débris de construction, les vieux meubles, les métaux, les appareils électroniques, les pneus, les piles et autres résidus domestiques dangereux, tels les huiles, solvants et peintures. L’Écocentre sera ouvert également ouvert en en prolongation les vendredis et samedis 8, 9, 15 et 16 novembre 2019 de 8 h à 14 h.

Pour visiter le site internet de la Co-Éco : http://www.co-eco.org/index.php

______________________________________________________________________________

Le plein air et la sécurité

Amateurs de pleins airs, soyez responsables de votre sécurité et observez ces quatre grands commandements :

  1. Communiquez les détails de votre excursion à une personne-ressource. Elle devrait connaitre le moment de votre départ et de retour, votre itinéraire, votre destination, la description de vos moyens de transport (ex. véhicules, plaques, description d’une embarcation, etc…)
  2. Soyez en mesure de vous repérer et d’être en mesure de donner votre position. Emportez GPS, cartes et boussole. En cas d’urgence, les premiers secours doivent pouvoir se rendre jusqu’à vous, même si vous êtes en milieu isolé.
  3. Apportez avec vous un moyen de communication efficace pour être en contact tout au long du trajet. Pensez à des solutions alternatives en cas d’absence de réseau cellulaire.
  4. Soyez autonome! Emporter une trousse de premiers soins et d’autres indispensables à la survie.

Pour télécharger le formulaire « Orientez votre excursion », cliquez ICI.

Bonne excursion!

______________________________________________________________________________

Christian Madore, préventionniste
cmadore@villestpascal.com
418 492-2312 poste 241