Née de la Seigneurie de Kamouraska, Saint-Pascal voit le jour, en 1827, sous le nom de « Saint-Paschal » en l’honneur du Seigneur de l’époque, Pascal Taché. On compte déjà 2 000 habitants.

 

La GareL’arrivée du chemin de fer « Le Grand Tronc » en 1857 amène un essor sans précédent au développement économique. Les marchands, commerçants et industriels s’installent afin de profiter des avantages commerciaux. L’endroit devient vite le fief économique de la région; la population est alors de 3 000 personnes.

À cette époque, deux axes résidentiels très importants se développent : l’arrondissement de l’église et de la gare. On retrouve des maisons cossues et des édifices publics avec des composantes architecturales diversifiées.

En 1905, le milieu est le théâtre d’une démarche originale en matière d’éducation. On voit apparaître la première école de formation pour filles. En 1913, affiliation à l’Université Laval, la première école normale « classico-ménagère » forme les maîtres d’école. On vient de partout pour obtenir les brevets nécessaires à l’enseignement.

 

Résidence ChapleauEn 1913, Saint-Pascal devient le chef-lieu du comté en raison de son importance économique et géographique. La municipalité obtient son statut de ville en 1966 et compte aujourd’hui environ 3 500 habitants.

Ville de services et de villégiature, Saint-Pascal s’est méritée au fil des ans des prix prestigieux dont, pour en nommer que quelques-uns :

  • Un prix pour la protection et la conservation de son patrimoine bâti;
  • Une mention de mérite du Réseau québécois des Villes et Villages en santé pour son développement culturel;
  • Le prix d’excellence de la SHQ pour ses efforts de revitalisation.

 

Afin d’en apprendre davantage sur l’histoire de Saint-Pascal, vous pouvez joindre la Société d’histoire et de généalogie de Saint-Pascal :
418 492-1574 ou [email protected]

Accès au réseau diaspora.

Pour en savoir plus: